top

Les contes d'Algérie

1
La femme et le lion
 

 

 

Une femme avait été enlevée de force et emmenée par les ennemis. Elle leur échappa en route, et rencontra un lion qui la pris sur son dos et la porta jusqu’au village.
Les compatriotes de cette femme se réjouirent de son retour et lui demandèrent qui l’avait emmenée.
-Un lion, répondit-elle ; il a été bon pour moi, mais il a l’haleine mauvaise.
Le lion qui était blotti près de là, entendit ses propos et partit.
Quelques nuits passèrent ensuite, et la femme allant au bois rencontra un lion qui lui dit :
-Prends un morceau de bois et frappe moi.
-Je ne te frapperai pas, dit-elle, car un lion m’a rendu service, et je ne sais pas si c’est toi ou un autre.
-C’est moi, fit-il.
-Alors je ne puis te frapper.
-Frappe-moi avec ce morceau de bois, ou je te mangerai.
-Elle prit donc un morceau de bois, le frappa et le blessa ; le lion lui dit alors :
-Maintenant tu peux partir.
Deux ou trois mois après cela, le lion et la femme se rencontrèrent de nouveau, le lion dit :
-Voilà l’endroit où tu m’as blessé ; est-il guéri ou non ?
-Il est guéri, répondit la femme.
-Le poil a-t-il repoussé ?
-Certainement.
-Une blessure se guérit habituellement, dit alors le lion, mais non le mal que fait une mauvaise parole. Je préfère un coup d’épée, aux atteintes de la langue d’une femme.
Cela dit, il l’emporta et la mangea.


Conte Targui, L'Hocine Benchikh Ath Melloouya.

 
     

bottom