top

La balade de la mer métisse

Texte 21

La balade de la mer métisse

 

Martinique

 
 

Le Cap Chevalier, le Cap Ferré et le Cap Macré : ces plages atlantiques sont mes préférées, sur ce littoral martiniquais pourtant aride et déchiqueté, morcelé de blocs de falaise noire. Difficile sinon impossible d’y accéder en voiture. Je marche une demi-heure à travers le paysage accidenté pour y parvenir. Au bout, c’est la récompense : mes yeux émerveillés découvrent une plage déserte, au sable blanc, sans la moindre construction, le moindre hôtel ou la moindre caravane de touristes.
A Macabou, quelques kilomètres plus haut, la plage est folle, sauvage, ouverte à tous les vents. C’est le cœur de l’océan que j’entends battre, à chaque rafale, des vagues que chevauchent quelques surfeurs téméraires. 

Extrait d’un article de Roland BRIVAL, revue GEO. n°262.Déc.2000.

Questions :

I-Compréhension : 

1-L’auteur nous présente des lieux : a) qu’il n’aime pas b) qu’il aime c) les deux ? (Coche ou écris la bonne réponse). 
2-Relève au moins une expression qui le montre.
3-Retrouve le mot expliqué par cette définition : « Montagne, qui fait face à la mer, victime de l’érosion. »
4-Quel océan baigne la Martinique ?  
5-La Martinique est-elle un pays situé en : a) En Amérique b) En Afrique c) En Asie ? (Coche la bonne réponse).         
6-« La plage est folle. C’est le cœur de l’océan que j’entends battre ». Tour à tour, coordonne puis juxtapose ces deux propositions.  
7-Relève un indicateur de lieu qui signifie côte.
8-Mets au singulier : « Ces plages atlantiques sont mes préférées. »  

II-Production  Ecrite :  

La plage te fascine ? Justifie ton avis en présentant des arguments pour dire précisément ce que tu préfères par-dessus tout.

 

 


bottom